​La presse en parle... 

 

(Chérie FM Vallée du Rhône, Chronique diffusée le 16 octobre 2019)

 

 

(Chérie FM Vallée du Rhône, Chronique diffusée le 2 juin 2016)

 

Evelyne Bouhey de retour sur ses terres lyonnaises ! Si la présence de couleurs chatoyantes a toujours été une dominante spécifique de son œuvre, l’artiste nous convie, cette année, dans un univers différent… Peintes sur fond gris, ses toiles ra­content des histoires entremêlées de personnages fictifs et de curieux animaux. Le « regardeur » voyage… Il se promène dans l’imaginaire d’Evelyne Bouhey. Étranges, les œuvres de l’artiste nous conduisent au cœur d’un monde, dont le seul jeu de mots est « Matière grise »…

(Le Tout Lyon, avril 2014)

Evelyne Bouhey présente une trentaine d'oeuvres. En 2008, elle réalise ses premières sculptures par le détournement d'objets. Toiles sculptures, sculptures pierre et modelages permettront de découvrir la créativité et l'originalité de cette artiste qui entraîne le public au coeur de son voyage fantasmagorique. Cette quinzaine la salle Volane accueille la collection de peintures et de sculptures de l'artiste nord-ardéchoise qui crée des toiles au couteau inspirées de jeux de mots.

(Le Dauphiné - Ardèche méridionale. Vals-les-Bains, août 2013)

 

Dynamiques, fortes d'un style aérien, les toiles de l'artiste offrent à nos yeux des teintes vives et subtilement travaillées, caractéristiques dominantes de son oeuvre.

(Le Réveil, 2012)

 

On pourrait, sans fausse extrapolation, associer les œuvres d'Evelyne Bouhey à cette pensée de Victor Hugo :
"Le rêve, cette vapeur de la pensée" qu'elle transpose  avec merveille sur ses toiles et sculptures.

(Le Réveil, 2010)

 

Lors de son exposition à La Passerelle de Pélussin (42) , nul doute que les regardeurs apprécieront l'esprit de l'artiste, sa liberté d'expression et son art de la réflexion présents dans la totalité de son travail.

(Le Réveil, juillet 2009)

 

A l’initiative de l’association Les Amis de Charnay, la coloriste lyonnaise avait donc été sollicitée une seconde fois, elle qui avait déjà inauguré la salle d’exposition du château, il y a deux ans. Et une nouvelle fois ses peintures ont fait mouche ! Ses huiles, une fois posées sur la toile, prennent ainsi des formes quasi-vivantes, modelées par les couteaux comme un être façonné par la vie. 

(CM, Le Tout Lyon, juillet 2006)

 

L’artiste nous convie à pénétrer dans son microcosme riant où l’esthète trouve des affinités avec une imagination débordante. Au service d’une liberté d’expression et d’interprétation particulièrement marquée, elle manie, avec humour, l’art de la réflexion et du dessin pour le plaisir des « regardeurs ». Elle partage, par l’intermédiaire d’une gestuelle assurée, son énergie avec le public. Ses œuvres exceptionnelles, tant par la forme que par le fond, éveillent la curiosité. Mouvement et dynamisme forment les traits caractéristiques du talent inné de cette coloriste qui fixe la lumière sur chacune de ses toiles. L’humour, à base de jeux de mots, parfois teintés de dérision, imprègne et anime les personnages du peintre. Evelyne Bouhey fait l’éloge du rire et des couleurs chatoyantes qui se laissent modeler sous ses couteaux toujours plus énergiques et déterminés à procurer l’émotion. 

(Le Progrès, 9 février 2003) 

 

Evelyne Bouhey fixe la lumière […] cette lyonnaise gaie et dynamique comme sa peinture compte déjà une douzaine d’expositions dans la région. « Sur ces murs, vous voyez tout ce qui passe dans ma tête, ce que je pense » […] le mouvement, l’énergie caractérisent l’ensemble de [son] œuvre. 

(Emmanuelle Di Scala, Le Progrès, 14 mars 2000)

 

Dérision ? Non, Evelyne Bouhey met seulement la malice au bout de son pinceau, ou plutôt de son couteau, car elle peint par des aplats de vives couleurs, en général sur des toiles blanches, ce qui ajoute de la luminosité à ses compositions étranges. 

(La Tribune Le Progrès de Saint-Etienne, mars 1997)

 

Evelyne Bouhey est loin de réaliser une peinture conventionnelle. Les thèmes qu’elle aborde […] la méthode, la peinture aux couleurs d’un trait continu, le format de ses peintures et la rapidité d’exécution… font d’elle une artiste singulière, originale, innovante. Loin des écoles et mouvements, Evelyne Bouhey compose avec indépendance et spontanéité un genre à part. 

(Les Dossiers de la Loire, octobre 1996)

 

Avec Evelyne Bouhey, l’imagination  est au pouvoir. Cette artiste dispose d’un talent vraiment très personnel pour mettre en scène en vrai spectacle pictural, avec une rare adresse du trait. 

(Gilles Flammin, Directeur de l’Echo de la Loire, 1995)

 

Métamorphoses est une exposition d’une exceptionnelle originalité qui associe technique, créativité, humour et jeux de couleurs. 

(La Tribune Le Progrès de Saint-Etienne, 7 décembre 1995)

 

Des thèmes qui n’auraient pas déplu à notre grand fabuliste français… Cette première exposition de vingt-trois œuvres encourage Evelyne Bouhey à poursuivre : c’est d’ailleurs dans le tempérament de cette femme gaie, dynamique et en mouvement comme sa peinture. 

(Le Progrès de Lyon, juillet 1995)

 
Evelyne Bouhey sur Chérie FM le 2/06/16 -
00:00 / 00:00
Evelyne Bouhey sur Chérie FM le 16/10/19 - Unknown Artist
00:00 / 00:00

© Evelyne Bouhey